Bruxelles lance la « Carsharing Summer Experience »

La Région bruxelloise et les 5 acteurs de carsharing présents à Bruxelles s’unissent pour faire découvrir les avantages du carsharing aux Bruxellois.

La Région bruxelloise et les 5 acteurs de carsharing présents à Bruxelles s’unissent pour faire découvrir les avantages du carsharing aux Bruxellois.

A l’initiative du Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics, Pascal Smet,  les cinq acteurs du carsharing à Bruxelles – Cambio, DriveNow, Ubeeqo, Zen car et Zipcar – se sont associés avec l’administration régionale Bruxelles Mobilité pour faire découvrir l’offre de carsharing aux Bruxellois. Ensemble, ils ont dévoilé la campagne « Carsharing Summer Experience »  qui permettra aux Bruxellois de tester avantageusement ce nouveau mode de déplacement tout l’été.

« Bruxelles est un à un tournant de son histoire. Des décennies de politique du « tout-à-la-voiture » ont finalement atteint leur limite. Bruxelles doit s’inscrire dans le XXIème siècle, prendre exemple sur des villes telles que Berlin, Copenhague ou Paris et devenir la capitale du carsharing d’ici 2025 ! Il est temps de changer les comportements des Bruxellois. Heureusement, de nombreux citoyens ont compris cette nouvelle culture : Posséder un véhicule personnel n’est plus nécessaire, il suffit de partager. Grâce à l’évolution des moyens technologiques, l’adoption de nouvelles législations et l’arrivée de nouveaux opérateurs, le nombre d’utilisateurs carsharing à Bruxelles ne cesse de progresser et connaît un véritable succès. Je me réjouis de cette évolution. Avec cette campagne estivale, nous comptons ensemble, secteur public et privé, accélérer le tempo et booster le carsharing dans la capitale. »

Pascal Smet

Tout part d’un constat : chaque jour, plus de 370.000 voitures circulent quotidiennement dans notre capitale entrainant pollution et détérioration de la qualité de l’air, embouteillages, stationnement partout dans la ville et ce au détriment d’espaces publics qualitatifs pour les citoyens. Les chiffres sont interpellant : environ 97% du temps, les voitures sont stationnées à Bruxelles et 70% de l’espace public est réservé à la voiture (circulation et parking). De plus, 30% du trafic automobile dans les quartiers résidentiels au sein de la région est dû à la recherche d’une place de stationnement.

Cette situation ne peut toutefois plus durer et à pousser le Ministre Smet à agir. Les villes doivent respirer et offrir de nouvelles alternatives aux citoyens en terme de mobilité. De nombreux citoyens réagissent aujourd’hui et une nouvelle culture émerge en milieu urbain partout en Europe : la Shared Mobility. Cette thématique sera ainsi au centre de la campagne Mobilmix, la campagne estivale annuelle de Bruxelles Mobilité qui se clôturera par la Semaine européenne de la Mobilité 2018 et le Dimanche sans voiture.

« Avez-vous réellement besoin d’un véhicule privé ? Chaque bruxellois devrait se poser cette question. Pour désengorger Bruxelles et la laisser respirer, nous devons tous remettre nos habitudes en question, réfléchir à comment nous nous déplaçons, adopter de nouveaux comportements, et, qui sait, abandonner définitivement notre véhicule personnel pour le plus grand bien de notre ville et de ses habitants. »

Pascal Smet

Le Ministre Smet souhaite ainsi que les Bruxellois ne considèrent plus la mobilité comme un produit, mais bel et bien comme un service. Cette nouvelle vision privilégiant l’usage plutôt que la possession ne cesse de se développer. Bruxelles n’est pas en reste. Le carsharing est en pleine croissance et le nombre d’utilisateur explose en Région bruxelloise. Tant l’offre que la demande pour les systèmes « station based/free floating » connaissent de très bon résultats et font de nouveaux adeptes. Et cela ne peut entraîner que des avantages bénéfiques pour la mobilité à Bruxelles. Toutes les études indiquent qu’une voiture partagée peut remplacer jusqu’à 15 voitures personnelles. De plus, les usagers du carsharing rouleraient en moyenne près de 40 % de kilomètres en moins qu’avec l’usage d’une voiture individuelle. Plus de carsharing en combinaison avec le transport public et le vélo, c’est ainsi moins de voitures en milieu urbain et donc davantage d’espaces publics agréables et rendus aux Bruxellois.

Du 25 juin au 22 septembre 2018, les Bruxellois auront ainsi l’opportunité de tester l’offre des 5 opérateurs carsharing à Bruxelles. Le calme relatif des mois d’été et la rentrée en septembre sont les périodes idéales pour remettre en question le « tout-à-la voiture » et réinventer ses habitudes de déplacement dans un esprit citoyen. Via cette campagne estivale, les bruxellois découvriront qu’il est tout à fait possible de se déplacer dans la ville sans leur voiture personnelle. Concrètement, après avoir participé à un test sur le Hub de Bruxelles Mobilité qui permettra d’évaluer au mieux leurs besoins, les participants recevront un code personnel qui leur permettra de participer à la « Carsharing Summer Experience ». Ils seront encouragés à profiter de l’été pour participer à la campagne, tester l’offre des différents opérateurs et découvrir les nombreux avantages en terme de confort et d’économie qu’offre cette alternative à la voiture individuelle. Cette campagne est par ailleurs une grande première.

Les cinq principaux acteurs du carsharing actifs en Région bruxelloise font en effet cause commune pour promouvoir cette nouvelle approche de la mobilité.

LES OBJECTIFS DE LA « CARSHARING SUMMER EXPERIENCE »

Cette action conjointe associant les 5 opérateurs de carsharing et Bruxelles Mobilité a pour principaux objectifs de :

  • Reconsidérer notre rapport au véhicule personnel et à la mobilité dans son ensemble pour à terme adopter le bon moyen de transport pour le bon déplacement, et donc bannir à terme le « tout à la voiture ».
  • Permettre aux bruxellois de découvrir un mode de déplacement alternatif à la voiture personnelle qui lui permet d’en tirer de nombreux avantages via un service personnalisé (gain d’argent, gain de temps, gain de liberté )
  • De contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air via la réduction des gaz à effets de serre et des particules fines en ville.
  • Réduire le nombre de véhicules en circulation et par conséquent : le poids du stationnement sur l’espace public.
  • De tester une offre globale permettant de tester les complémentarités entre le free floating et le station based.

Share This

Share this post with your friends!