Un nouveau Pont Marchant à Anderlecht

Le Gouvernement bruxellois a introduit la demande de permis d’urbanisme pour la construction du nouveau pont Marchant à Anderlecht

Le Gouvernement bruxellois a introduit la demande de permis d’urbanisme pour la construction du nouveau pont Marchant à Anderlecht

Construit en 1936, le pont Marchant ou communément dénommé « petite île » est fermé à la circulation depuis le mois de décembre 2014 pour des raisons de sécurité. Un nouveau pont sera construit afin de remplacer l’existant et les abords du ponts seront réaménagés. Le permis d’urbanisme a été déposé par le Gouvernement bruxellois et l’enquête publique débutera prochainement. 

En 2014, nous avons dû fermer le pont existant de manière inattendue après inspection. Le pont de 1936 avait en effet été jugé trop instable pour permettre une circulation intense. Après la réalisation d’une étude sur les différentes opportunités à envisager, la meilleure alternative qui est ressortie était la proposition de reconstruction d’un nouvel ouvrage.

Grâce à la coopération exemplaire entre Bruxelles Mobilité, la commune d’Anderlecht, l’agence régionale SAU-MSI, le Bureau Greisch, BUUR cvba et l’architecte Nina Reyntjens, un nouveau projet a émergé.  Le permis d’urbanisme a ainsi été déposé il y a quelques jours.

Concrètement, le projet consiste à la construction d’un pont étroit et léger qui, contrairement à l’ancien, offrira de nombreux espaces pour les cyclistes et les piétons. 

Le pont s’appuiera sur les culées existantes. Ces dernières seront débarrassées de leurs éléments en béton et en ciment. Elles seront verdurisées et aménagées. En ce qui concerne le tablier, celui-ci sera au gabarit fluvial de 7,05 mètres et comportera deux voies de circulation automobile, deux pistes cyclables et deux trottoirs. Des deux côtés du canal, un passage sous le pont est prévu pour les piétons et les cyclistes.

De nouveaux passages sous le pont seront également ménagés afin de permettre le prolongement des pistes cyclables et des sentiers pédestres le long du canal. Les culées du pont seront verdurisées et les trapèzes le long du canal seront préservés, de sorte que les nouveaux espaces verts pourront être dotés par la suite de mobilier urbain, d’équipements de jeux, etc. Le pont s’élèvera au-dessus des culées, donnant ainsi l’impression qu’il flotte au-dessus de l’eau et des rives. Un éclairage spécifique sera intégré de façon à ce que le pont soit mis en valeur une fois la nuit tombée.

Le budget est estimé à 5,1 millions d’euros et les travaux devraient démarrer en 2020.

Share This

Share this post with your friends!