Rénovation des tunnels Bruxellois

 2015 – 2025      Région de Bruxelles-Capitale

Rénover, entretenir et sécuriser les tunnels construits entre la fin des années 50 et le début des années 90 est essentiel. Un programme pluriannuel d’investissement pour les 15 ans à venir a ainsi été adopté par le Gouvernement bruxellois. Celui-ci vise à planifier la rénovation des tunnels  afin d’assurer une accessibilité optimale de la capitale et la sécurité de l’ensemble des infrastructures.

Montgomery 2016

Publiée par Bruxelles Mobilité - Brussel Mobiliteit sur Lundi 4 juillet 2016

La Région gère 26 tunnels dont 12 font plus de 300m et 14 moins de 300m.

Après l’inspection en profondeur de l’ensemble des tunnels par des bureaux d’experts indépendants, le gouvernement a rédigé le Programme pluriannuel d’investissement pour les tunnels bruxellois. Ce Programme Pluriannuel d’investissement fixe les investissements et les actions à entreprendre dans les tunnels bruxellois pour les 15 ans à venir en intégrant tant les travaux de génie civil que les aspects liés à la rénovation de l’électromécanique des tunnels.

Travaux /Werkzaamheid Reyers

Travaux /Werkzaamheid Reyers juin/juni 2016

Publiée par Bruxelles Mobilité - Brussel Mobiliteit sur Lundi 4 juillet 2016

Dans ce document, chaque tunnel dispose d’un programme d’actions spécifiques et d’une estimation budgétaire précise pour la réalisation des travaux. Les interventions sont par ailleurs déclinées par ordre de priorités et un calendrier à court, moyen et long terme organise les travaux en fonction des urgences.

Ainsi d’ici 2019, entre 40 et 50 millions HTVA d’euro (en moyenne) seront mobilisés annuellement pour la rénovation des tunnels.

Les tunnels suivants ont été rénovés ou sont en cours de rénovation :

Reyers

Avant de pouvoir réaménager intégralement l’espace en surface, la Région procède à l’heure actuelle à la rénovation complète de quatre des six tunnels sous l’espace Reyers.  Une réduction des trémies d’accès aux tunnels est également opérée afin de libérer de l’espace en surface pour les piétons, cyclistes et transports publics. Les travaux de rénovation sont actuellement en cours et seront finalisés pour début 2019.

Concrètement, la rénovation approfondie des tunnels visent à les rendre plus sûrs, via entre autres la reconstruction de certains plafonds et l’installation d’un système de ventilation plus performant. De nouveaux dispositifs anti-bruit seront également réalisés afin de limiter les nuisances sonores et un nouvel éclairage LED sera installé afin d’améliorer la visibilité et l’esthétique des lieux, tout en étant moins énergivore.

Le complexe Reyers est constitué de 6 tunnels : 3 vers ville et 3 vers la E40.

Pour toutes les informations liées à la rénovation de ces ouvrages, les informations pratiques concernant les déviations et les mesures d’accompagnement, veuillez vous rendre sur le site de Bruxelles Mobilité.

Montgomery

Fermé en février 2016, le tunnel Montgomery a subi une rénovation lourde et profonde. Entre la rue du Duc et la rue Henri Dietrich, la dalle de couverture qui s’était affaissée avec le temps a été démolie avant d’être reconstruite sur les murs existants, également rénovés. Dans le même temps, pour assurer la pérennité durable de la zone, c’est le pont Dietrich qui a été démoli et reconstruit.

Profitant dans cette intervention lourde nécessitant la fermeture de l’ouvrage d’art, une rénovation profonde de l’intérieur du tunnel a été opérée simultanément. Ceci comprend notamment le remplacement de l’éclairage, des marquages au sol, de la couche d’asphalte, des ventilateurs, du système de détection incendie, des caméras et de l’électricité. Les murs latéraux et les panneaux centraux ont été nettoyés, voire remplacés.

Après les travaux de génie civil, l’ensemble de l’éclairage a été remplacé par des LED. La Région a profité pour poser  une nouvelle étanchéité sur le toit de la station de métro Montgomery et du tunnel Tervueren tous les deux situés sous le tunnel Montgomery. Il a ensuite été procédé au réasphaltage complet du tunnel et à son nettoyage.

En surface, la voirie, la pose de nouveaux rails de trams ainsi que le parc sur le Boulevard ont été remis dans leur pristin état.

Rogier

Suite aux contrôles et analyses effectués, l’étanchéité du tunnel Rogier s’avérait obsolète et n’offrait plus aucune protection contre les infiltrations d’eau. L’infiltration d’eau et de sel dans la dalle de couverture du tunnel ont contribué à la dégradation des armatures et du béton à plusieurs endroits de la face inférieure de la dalle de toiture. Concrètement, il s’agissait de l’étanchéité de la première partie du tunnel entre la rue Gineste (Botanique) et le Manhattan Center.

Une rénovation profonde de l’étanchéité du tunnel Rogier et des réparations  au niveau des structures ont ainsi été entreprise pendant les mois d’été de 2016 et 2017 afin de limiter au maximum l’impact du chantier sur la circulation.

Porte de Hal

La rénovation complète du tunnel, opérée principalement de nuit, a permis de remettre intégralement à neuf les infrastructures et l’électromécanique du tunnel pour la fin 2018.

Construit en 1957 et rénové une première fois en 1983, il est long de 640 mètres. Pentu et courbé, il s’agit d’un des derniers tunnels bidirectionnels. Tous les jours 48.000 véhicules y circule. Les deux fois deux bandes de circulation n’étaient pas séparées par un mur. Cela impliquait un problème en cas d’incendie et d’évacuation.

Le tunnel a, excepté pour sa structure, été complètement rénové. Il s’agissait concrètement d’adapter les 4 sorties de secours existantes et d’en créer deux nouvelles. Un mur central a été construit après démolition des blocs de bétons tandis que la protection incendie a été intégralement rénovée. La chaussée a été rénovée en surface et dans le tunnel tout comme l’étanchéité entre la voirie et le tunnel métro.

De plus, l’éclairage a été repensé avec du LED afin de réduire de 50% les dépenses et d’augmenter le conforts des automobilistes. Des portiques interdisant les véhicules hors gabarit ont été placés à chacune des entrées. L’ensemble des équipements a été modifié afin d’y placer 22 accélérateurs d’air. Un système de contrôle de l’atmosphère (CO2, NO2,…) a été placé. Le système de commande à distance des outils électromécanique a apr ailleurs été rénové tandis que l’ensemble du tunnel est désormais couvert par une surveillance vidéo et la diffusion de messages radiophoniques d’urgence est possible y compris pour la FM et de DAB+.

Enfin, à l’occasion de cette rénovation, une oeuvre scénographique a été spécialement conçue pour embellir le tunnel et rappelle l’histoire du site en rappel au Musée Royaux d’Art et d’Histoire installé au sein de la Porte de Hal.

Léopold II

Rénovation tunnel Leopold II

Dès mai, les équipes de Circul 2020 travailleront à la rénovation du tunnel Léopold II et à son entretien pendant 25 ans. J'ai signé ce matin le contrat créant le partenariat public privé de type DBM pour 463 milions d'euro. Le tunnel ne sera fermé complètement en journée que durant les congés de juillet août.

Publiée par Pascal Smet sur Mercredi 24 janvier 2018

Le tunnel Léopold II a été construit en 1986 et fait la jonction entre la Basilique de Koekelberg et la Petite Ceinture bruxelloise. Avec ses 2,5 kilomètres, il s’agit du plus long tunnel routier bruxellois et de l’un des plus complexes. Il est utilisé quotidiennement par 40.000 Bruxellois et navetteurs dans chaque sens. Celui-ci doit faire l’objet d’une rénovation profonde.

Les tournées d’inspection en 2015 et 2016, en préparation du programme pluriannuel d’investissement pour la rénovation des tunnels, ont démontré que le tunnel avait besoin d’une rénovation en profondeur. Tant l’étanchéité, la voirie que l’électromécanique doivent être rénovées. L’amiante présent dans certains joints et peintures doit également être enlevé. Pour mettre le tunnel aux normes de sécurité européenne 17 sorties de secours supplémentaires seront créées.

Le projet de rénovation du tunnel Léopold II a été scellé en Janvier 2018. La Région a en effet conclu un contrat de rénovation et d’entretien pour les 25 années à venir de type DBM (Design-Build-Maintenir) avec le Consortium Circul 2020, composé des entreprises Jan De Nul, Besix et Engie-Fabricom. Ainsi l’entretien pour les 25 prochaines années est prévu après la rénovation. Les travaux commenceront en mai 2018.

Afin de limiter l’impact du chantier sur la mobilité, le Gouvernement bruxellois a limité, dans le cahier des charges, les fermetures possibles du tunnel aux mois de juillet et août (24h/24 et 7j/7) et les nuits (22h-06h) du dimanche au jeudi inclus. En dehors des vacances d’été, le tunnel est ouvert à la circulation en journée pendant la semaine et également les nuits de vendredi et samedi, avec la capacité habituelle (2×2 bandes de circulation). Le maximum imposé de 39 mois de chantier sera également respecté par le Consortium. Les fermetures totales sont nécessaires pour rénover l’ensemble de la chaussée.

  • Adaptation, modernisation et rénovation des équipements existants, notamment : le système de vidéosurveillance, les sorties et niches de secours, les points d’extraction des fumées, les équipements de ventilation, de signalisation et d’éclairage, la détection incendie, le système de radiocommunication, l’alimentation électrique et les locaux techniques, le poste de contrôle/commande et gestion technique centralisée.
  • Nouveaux dispositifs ou équipements Au programme : mise en place de l’alimentation en eau protégée contre le gel, nouveaux points d’extractions des fumées et sorties de secours, mise en place de systèmes de fermeture et d’un contrôle de gabarit, mise en place d’un système de détection automatique d’incidents, protection au feu…

Pour découvrir de plus amples informations sur la réalisation de ce chantier, veuillez consulter le site de Bruxelles Mobilité.

Stéphanie

Les travaux entrepris visaient à réparer les zones fortement détériorées en y projetant du béton après avoir traité l’armature. Le chantier a été complètement achevé.

Trône - Porte de Namur

Plusieurs travaux de rénovation et d’amélioration des infrastructures sont actuellement en cours au tunnel Trône. Outre la remise à neuf des trémies, des équipements techniques et des balustrades, la capacité de franchissement au niveau du carrefour trône sera améliorée. A cet effet, le plafond du tunnel sera élargi et réparé.

Une fois ces travaux achevés,  la finalisation du chantier à l’entrée du tunnel (côté Bruxelles-Sud) pourra être finalisée.