Passerelles et ponts

 2014 – …     Ville de Bruxelles, Anderlecht, Molenbeek

A Bruxelles, la plupart des ponts qui surplombent le canal sont aujourd’hui de véritables carrefours dévolus à la voiture. Il suffit de penser à la Porte de Ninove, à Van Praet, à Trooz. Il est temps de rompre avec cette vision et de trouver un nouvel équilibre dans l’espace public. L’installation d’une série de nouvelles passerelles cyclo-piétonnes vise à remédier à cette situation. 

L’objectif de ce projet ? Améliorer la qualité de vie, renforcer l’interconnexion des quartiers qui bordent le canal, proposer de nouvelles liaisons cyclo-piétonnes et revaloriser la zone du canal.

Davantage qu’un simple rééquilibrage, l’installation de nouvelles passerelles et le réaménagement de la zone du canal visent à créer de nouveaux lieux de rencontres dans la ville, à faire émerger l’eau dans le paysage urbain et permettre aux bruxellois de redécouvrir leur canal. Il est temps de rompre avec cette vision du tout à la voiture et de trouver un nouvel équilibre dans l’espace public en redonnant de l’espace aux citoyens, en promouvant les transports en commun, les déplacements cyclistes et piétons.

4 passerelles seront ainsi installées durant cette législature:

Passerelle Picard

La construction d’un nouveau pont est prévue au niveau de Tour & Taxis, dans la prolongation de la rue Picard. Il reliera l’avenue du Port et le quai de Willebroek et sera réservé aux piétons, cyclistes et transports publics. Ce projet est très important pour le développement du site de Tour & Taxis ainsi que pour le nouveau parc qui sera aménagé sur le quai Béco. Une liaison directe verra ainsi le jour entre la gare du Nord et le site Tour & Taxis et facilitera l’accès vers les diverses entreprises portuaires.

Le pont sera de type BOW STRING et comportera deux bandes de circulation séparées pour plus de sécurité : une zone cyclo-piétonne de 6 m de large, dissociant le trafic vélo et piétonnier, et l’autre carrossable. La portée du pont sera de 60 m.

Pour ce projet, une attention particulière est donnée au cheminement et à la sécurité des usagers actifs ainsi qu’aux transports publics.

Passerelle Porte de Ninove

Cette nouvelle passerelle cyclo-piétonne permettra d’enjamber le canal au niveau du futur Parc de la Porte de Ninove et permettra de relier le centre-ville à Molenbeek.  L’objectif ? recréer des liens entre les communes de Bruxelles et Molenbeek. Il s’agit d’une passerelle en métal avec garde-corps massif.

Passerelle Compte de Flandre

Cette nouvelle passerelle cyclo-piétonne permettra d’enjamber le canal entre le quai des charbonnages et le Boulevard de Nieuport afin d’accéder d’une rive à l’autre plus rapidement et d’améliorer l’accessibilité de la station Comte de Flandre. Cette passerelle sera exclusivement réservée aux piétons et aux cyclistes.  L’objectif ? recréer des liens entre les communes de Bruxelles et Molenbeek. Il s’agira également d’une passerelle en métal avec garde-corps massif.

Passerelle Gosselies

La passerelle existante au-dessus du Canal, à hauteur de la rue de Gosselies, datait de 1944. Le pont d’origine était le premier pont en béton précontraint en Belgique. Depuis, celui-ci a été déplacé. Plusieurs universités (dont la VUB, l’ULB et l’UGent) étudient des éléments de ce vieux pont.

L’ouvrage en place n’était en effet plus adapté aux personnes à mobilité réduite et les cyclistes éprouvaient des difficultés à la franchir. Elle n’était par ailleurs pas conforme à la nouvelle norme européenne de gabarit fluvial (Hauteur libre de 7,00 m).

Pour ces différentes raisons, la construction d’une nouvelle passerelle a été lancée. Les travaux sont actuellement en cours.

Cette nouvelle passerelle sera désormais mobile mais, particularité unique en Belgique, sera accessible tant en position basse que levée. Un astucieux système d’escalier rétractable, semblable aux marches d’escalator, permettra son utilisation dans diverses positions.

Enfin, son esthétique l’intégrera parfaitement dans son milieu et libérera la perspective de la rue de Gosselies.

Pont Petite Ile

Construit en 1936, le pont Marchant ou communément dénommé « petite île » est fermé à la circulation depuis le mois de décembre 2014 pour des raisons de sécurité.

Le pont sera finalement reconstruit et s’appuiera sur les culées existantes. Ces dernières seront débarrassées de leurs éléments en béton et en ciment. Elles seront verdurisées et aménagées. En ce qui concerne le tablier, celui-ci sera au gabarit fluvial de 7,05 mètres et comportera deux voies de circulation automobile, deux pistes cyclables et deux trottoirs. Des deux côtés du canal, un passage sous le pont est prévu pour les piétons et les cyclistes.

Le permis d’urbanisme a été déposé par le Gouvernement bruxellois et l’enquête publique débutera prochainement.