Rénovation de la fontaine de Neptune

2018 – 2019      Bruxelles-Ville

Très récemment, la fontaine de Neptune située avenue du Gros Tilleul, à Laeken, non loin du domaine Royal a subi une cure de jouvence. Cette fontaine est une copie de celle qui orne la Piazza del Nettuno à Bologne, en Italie. Elle fut installée ici sur commande de Léopold II en 1905 et n’est plus en fonction depuis 1965. La rénovation qui a été réalisée visait à remettre cette fontaine en fonction et à redonner tout son lustre à ce point d’eau via le nettoyage des marbres, la restauration des bronzes et statues et l’installation d’un nouveau système pour l’alimentation électrique et hydraulique.

Pour rappel, la fontaine de Neptune à Laeken est une copie de la fontaine de Neptune à Bologne érigée en 1563. Elle représente le Dieu de la Mer, des Océans et des Eaux, qui règne sur les grands flux des continents alors connus : le Gange (Asie), le Danube (Europe), l’Amazonie (Amérique) et le Nil (Afrique) représentées par les quatre sirènes à ses pieds. Tel le dieu Neptune règnant sur les eaux, le monument de Bologne fut érigé en l’honneur du Pape Pie IV et symbolise allégoriquement le pouvoir du Pape sur ses contemporains de l’époque. Les architectes Bartolomeo Ammannati ainsi que Tommaso Laurenti Siciliano collaborèrent ensemble à la conception du piédestal, alors que Jean de Bologne né à Douai, dans l’ancien comté de Flandre, fut celui qui conçu la statue du dieu Neptune.

La réplique de Laeken fut livrée en 1903 par l’antiquaire italien, Giuseppe Sangiorgi, connu pour ses copies de monuments célèbres. La fontaine faisait en effet partie d’un projet d’aménagement urbain du roi Léopold II, qui comprenait entre autre le tracé de l’avenue de Meise, la construction du Pavillon chinois et de la tour japonaise afin de donner plus de caractère à l’environnement du château et aux serres et d’améliorer l’accessibilité du site.

Toutefois, le monument n’a pas résisté à l’épreuve du temps. Les matériaux se sont rapidement dégradés car ils n’étaient pas adaptés aux aléas climatiques de notre pays. Depuis 1937, le système d’approvisionnement en eau était en effet hors service. Les éléments en bronze et en marbre se délabraient de plus en plus rapidement. Jusqu’à récemment encore, la statue de Neptune était ainsi enveloppée chaque hiver pour la protéger, ce qui a valu à la divinité le surnom populaire de  » l’homme de paille « .

A l’initiative du Ministre, la restauration du monument a été demandée en 2016. L’administration régionale Bruxelles Mobilité, l’entrepreneur Denys et la fonderie De Clercq Ginsberg se sont ainsi associés pour restaurer complètement le monument. Les travaux ont été achevés en septembre 2018. Outre les travaux au niveau des marbres et des bronzes, le système d’alimentation en eau a également été entièrement refait. Quatre pompes extraient maintenant l’eau d’un réservoir de 25 000 litres rempli d’eau de pluie. L’environnement renouvelé contribue par ailleurs à l’expérience visuelle du monument.

Afin de remettre cette fontaine dans son pristin état, un budget de 700.000 euros a été alloué par l’administration régionale Bruxelles Mobilité. L’ensemble des travaux ont été opérés dans un délais de 18 mois.