Amélioration de la sécurité dans les stations de métro

 2009 – 2020      Région de Bruxelles-Capitale

Se déplacer en toute sécurité à Bruxelles à tout moment de la journée est primordial. Le Gouvernement bruxellois a ainsi décider d’opérer une série d’investissements afin de renforcer la prévention et la sécurité dans les stations (pré)métro.  L’objectif des mesures prises visent d’une part à renforcer la visibilité et la présence humaine sur le réseau de la STIB et d’autre part à améliorer la sécurité des voyageurs, du personnel et des infrastructures.

Ces moyens octroyés à la STIB ont permis d’assurer le recrutement et la mise en fonction de 107 agents de sécurité dans les stations et de 15 encadrants, dont le travail visera l’amélioration de la sécurité dans les stations les plus sensibles.

Ce plan s’inscrit dans la continuité d’une série de mesures adoptées par le passé pour améliorer la sécurité dans les transports publics.

  • Entre 2006 et 2009, 112 agents de prévention supplémentaires ont été engagés pour augmenter la sécurité des voyageurs de la STIB. Ceux-ci sont présents, par deux, tous les jours de 16h à minuit, dans les 30 stations de métro les plus sensibles.
  • Pour augmenter la sécurité dans les stations de (pré)métro, les locaux de la police fédérale des chemins de fer, dite la brigade métro à Rogier, ont été partiellement rénovés en 2009. 19 écrans supplémentaires pour l’observation permanente des stations ont été installées.
  • Depuis 2010, année de l’instauration du check-in, l’installation de portiques d’accès aux stations s’est généralisée. Les 69 stations de métro de la Stib seront équipées de portiques d’accès d’ici 2019.

Dans le contexte des attentats et de la menace terroriste, des sociétés privées de gardiennage assuraient dès 2016 un renfort sécurité sur le réseau en attendant les nouvelles recrues de la Stib.

Ces agents ont été progressivement remplacés par les demandeurs d’emplois bruxellois qui ont terminé leurs formations auprès de Bruxelles Formation et du VDAB Brussel.

Le service de sécurité de la STIB compte désormais 320 agents d’intervention et de contrôle. De plus, 260 agents multimodaux juniors et seniors assurent une présence dissuasive sur le réseau.

La Stib dispose par ailleurs d’un important réseau de caméras (6.000 embarquées dans les véhicules et 3.200 en station). Un réseau de caméras anti-intrusion sera également implanté dans les prochains mois dans les tunnels.

En 2016, le nombre d’agressions sur le réseau a diminué de 7,9% par rapport à 2015. Les agressions physiques des agents de la Stib dans le métro ont même diminué de 38% en un an.