Parking de dissuasion CERIA

Début du chantier et pose de la première pierre du nouveau P&R Ceria-Coovi

Début du chantier et pose de la première pierre du nouveau P&R Ceria-Coovi

L’actuel parking à ciel ouvert Ceria compte 200 places, le bâtiment projeté comptera 1350 emplacements pour voitures et motos. Un large espace couvert situé au rez-de-chaussée sera réservé au parking des vélos : le site comportera au minimum 150 emplacements sécurisés. Le bâtiment envisagé comporte un volume principal de 4 étages plus un niveau de parking en toiture. Des façades décoratives sont prévues pour habiller la structure très ouverte des étages de parking. Celles-ci sont prévues assez largement ajourées afin d’assurer une ventilation et l’éclairage des installations.

Le projet est situé le long du Ring Ouest autour de la Région de Bruxelles-Capitale. Il profite d’une localisation privilégiée par sa proximité avec le ring, la future nouvelle gare CERIA,un itinéraire cyclable et l’un des deux accès à la station de métro CERIA desservie par la ligne 5 (Erasme – Herman-Debroux). A cela, il faut ajouter la présence de deux campus d’Etudes supérieures (CERIA, Erasme), des sites commerciaux d’échelle suprarégionale et plusieurs quartiers voisins en pleine mutation (Quartier de la Roue, …). Le nouveau parking offrira 1200 emplacements pour voitures privées, 150 emplacements pour motos/voiture partagées et 270 places pour vélos. Il s’inscrit dès lors dans une vision régionale de décongestion de la capitale tout en constituant un nœud multimodal accompagnant la densification de ces quartiers d’Anderlecht en offrant une mobilité plus durable.

La construction de ce bâtiment coûtera plus de 14 millions d’euro. Il sera ensuite géré par l’agence de stationnement Parking.brussels . Il a déjà été décidé que les utilisateurs des transports en commun se verront offrir un tarif préférentiel.

La Région a pour ambition de créer 10.000 places de parking dans les parkings de dissuasion sur son territoire. Les procédures en sont à des degrés divers d’avancement pour les autres projets situés à  Stalle, Kraainem et Esplanade.

«Avec ce gouvernement, nous agissons concrètement pour offrir une alternative à la voiture en ville. Ici nous avons commencé la construction du premier parking de dissuasion. 1.200 places pour voitures, 150 pour les véhicules partagés et 270 places pour les vélos. Le tout connecté au métro. Nous allons redessiner cette entrée de ville qui offrira bientôt un nouveau  visage. »

Pascal Smet

« le projet se perçoit comme une entité visuelle unique.  Sa force réside dans la clarification des espaces pour proposer un bâtiment adéquat à tous les utilisateurs. Dans un souci environnemental et une approche urbanistique de qualité, nous avons réfléchi à diminuer largement l’emprise du bâtiment au sol, ce qui a pour résultat d’améliorer la perméabilité du sol et de réduire l’impact visuel depuis la Chaussée de Mons »

Didier Peremans

Bureau d’architectes DDS+

Share This

Share this post with your friends!