L’avenue Roosevelt est devenue cyclable

2,5 km de nouvelles pistes cyclables sécurisées et une avenue restaurée

2,5 km de nouvelles pistes cyclables sécurisées et une avenue restaurée

Depuis l’autonome 2018, les cyclistes ont leur place sur l’avenue Franklin Roosevelt. Cet axe d’entrée de ville est désormais dotée de 2,5 km de nouvelles pistes cyclables unidirectionnelles séparées du trafic automobile. Les trottoirs en pierre bleue ont été restaurés et les carrefours sécurisés pour les modes actifs via la création de larges oreilles de trottoirs. Une nouvelle borne de comptage vélo Bike For Brussels a par ailleurs été installée le long de la piste cyclable à l’entrée du campus de l’ULB.

 » La piste cyclable de l’avenue F. Roosevelt est devenue un symbole. Si certains ont voulu s’y coucher pour saboter le projet, il ont fini par le payer politiquement. Car quelque chose a changé à Bruxelles. Ce projet marque un tournant, la fin d’une époque où des politiques doutaient de l’utilité de pistes cyclable et d’aménagements sécurisés. Le temps où la voiture était reine en ville est révolu et je suis très fier d’y avoir contribuer. Désormais l’avenue F. Roosevelt est un exemple. Elle est rééquilibrée. Je suis très heureux qu’ensemble avec la communauté cycliste, les riverains, l’ULB, … nous ayons réussi à transformer cette voirie emblématique de la capitale et de voir qu’aujourd’hui la nouvelle majorité à la Ville de Bruxelles viennent se joindre aux festivités. Désormais celle-ci s’inscrit pleinement dans une vision progressiste pour une mobilité durable et active. Car c’est ensemble que nous changeons la ville. »

Pascal Smet

Bordée par le plus grand campus universitaire de la région (ULB), de nombreuses écoles et ambassades prestigieuses, l’avenue Franklin Roosevelt est un axe structurant d’entrée de la capitale. Le projet réalisé visait à rééquilibrer l’espace public en offrant davantage d’espaces aux modes actifs (piétons et cyclistes) via l’aménagement de larges trottoirs et de nouvelles pistes cyclables séparées du trafic automobile sur 2,5 km de part et d’autre de l’avenue. Celles-ci se trouvent entre le stationnement le long de la voirie et les arbres. L’emprise du projet de rénovation s’étendait sur toute la longueur de l’avenue Franklin Roosevelt depuis la chaussée de la Hulpe jusqu’au carrefour avec l’avenue du Congo et l’avenue Lloyd George.

Cette réalisation s’est par ailleurs  inscrite dans le respect des caractéristiques et des qualités urbaines de cet axe emblématique. Le nouvel aménagement a maintenu dans son pristin état la berme centrale, a permis la réparation à l’identique (en pierre bleue) des trottoirs tout le long de l’avenue et de préserver la perspective arborée et majestueuse du site.

Le projet comprenait également le réaménagement des carrefours via la création de larges oreilles de trottoir. Ces aménagements visaient à resserrer les carrefours et permettre l’aménagement de traversées piétonnes courtes et sécurisées dans l’axe des trottoirs.

En ce qui concerne le trafic automobile, le projet préserve entièrement la fonction et la capacité de cette voirie métropolitaine en maintenant les deux fois deux bandes de circulations de chaque côté de l’avenue. La largeur des bandes de circulation est toutefois réduite afin d’inciter à la réduction de la vitesse et ainsi améliorer la sécurité routière sur cet axe. Le stationnement le long de l’avenue a été  intégralement maintenu.

Le chantier pour lequel 7 millions d’euro ont été budgétisé s’est achevé dans le respect du cahier des charges. Celui-ci stipulait clairement que l’entrepreneur Via Build devait respecter un délai strict de 1 an de chantier et une pénalité en cas de dépassement.

« L’ULB se réjouit de la concrétisation de ce projet qui cadre avec notre politique de mobilité durable et notre vision de la ville de demain. Plus de 25% de nos étudiants se déplacent à vélo ou à pied pour venir au campus du Solbosch. Et au niveau des membres du personnel 14% viennent en vélo et 12% à pied. Il était donc important de renforcer les traversées piétonnes de l’’avenue Roosevelt et d’y sécuriser les cyclistes. Nous avions également demandé d’installer un compteur à l’entrée/sortie du campus afin de sensibiliser et motiver encore davantage nos usagers des campus. C’est chose faite ! » 

Yvon Englert

Recteur de l'Université Libre de Bruxelles

Share This

Share this post with your friends!